A propos de 'La cuisine de Siam'
RenderedImage_edited.jpg

Cuisiner a été longtemps associé à une occupation longue, contraignante, symbole de la soumission de la femme au foyer. L'est-ce vraiment ? 

Après la seconde guerre mondiale, les grands industriels ont sauté sur l'opportunité marketing du féminisme pour vendre des repas prêts-à-manger en boîte de conserves ou surgelés remplis d'additifs et d'ingrédients chimiques plus ou moins respectable. Leur marketing nous dise que pour être une femme libérée et dans son temps, il faut arrêter de cuisiner, et ainsi consommer leurs produits... Mais leur vrai intérêt, est-il vraiment d'aider la cause féminine en nous nourrissant sainement? Ou leur 'bienveillance' est une façade pour nous vendre plus et amplifier leurs chiffres d'affaires? Selon une recherche de l'INSERM, une augmentation de 10% de de ces produits ultra transformés augmentent le risque de cancer de plus de... 10%! Ce cadeau des industriels... serait finalement empoisonné.

Homme ou femme, la vrai libération, ne serait-elle pas d'arrêter (ou du moins de limiter) la consommation de produits ultra transformés de ces grands industriels, et revenir à une cuisine plus simple, et plus saine? Pourquoi vouloir dissocier la cuisine du féminisme? La prise de pouvoir n'est-elle pas dans sa propre autonomie alimentaire: savoir cuisiner frais, bio et de préférence local. 

 

A travers ce blog, j'aimerais montrer que de simples recettes et de bonnes habitudes de préparation peuvent vous faire oublier tous ces produits ultra transformés qui pullulent dans nos frigidaires.

Je m'appelle Siam. Française, vivant à Montréal, je ne suis pas un chef, et tant mieux! On ne veut pas de leurs ingrédients introuvables, et de leur énergie à vouloir complexifier la plus simple des recettes. La ligne directrice de ce blog est de faire de bonnes recettes que tout le monde peut faire chez soi sans aucun orgueuil.  Que tu viennes sur ce blog, car tu veux faire des économies sur ton budget lunch/restaurant, ou que tu es concerné par ce qu'il y a dans ton assiette, je te partagerais chaque semaine des recettes et astuces pour retrouver le goût des vrais aliments. Je te conseille très fortement de préférer des produits bruts biologiques et locaux si ton portefeuille le permet.

 

Qu'importe la recette, j'encourage de goûter à chaque étape et d'ajuster les recettes à son goût: pour autant mieux connaitre la science de la cuisine, que mieux connaître ses propres goûts. Je te propose de bonnes pratiques pour t'aider, mais, au final, celui qui mange, c'est toi!

Merci de ton message !

contact